• Jeudi 27 mars 2019, notre président et notre trésorière ont été conviés dans le cadre d'un comité citoyen pour statuer sur la nouvelle appellation du projet numérique "ville intelligente" de notre communauté de communes.. 

    Depuis ce jour, ce projet s'appelle Eclor et notre président a participé (avec d'autres citoyens et tout un panel de professionnels) à divers ateliers de concertation (santé et circuits courts notamment).

    À terme, ce sont plusieurs outils numériques qui seront offerts à nos concitoyens pour leur faciliter la vie au quotidien, ainsi qu'une façon d'interagir avec notre environnement qui se veut dans l'air de notre temps.

    Avec l'arrivée prochaine de la fibre, ce sont des opportunités d'affaire qui vont se créer sur notre territoire, et à ce moment-là Eclor, assurera pleinement sa mission d'outil numérique au service de notre collectivité.

    Afin de comprendre tout l'enjeu porté tant par Eclor que par la fibre, nous vous proposons la lecture de cet article, qui démontre une fois de plus tout l'intérêt des missions de la CCPHVA pour notre bassin de vie.

    Bonne lecture.

     


    votre commentaire
  • Bonjour à vous toutes et à vous tous, 

    Dans le cadre du "Grand débat national", nous vous informons que le Forum participera au débat que la commune d'Aumetz projette d'organiser avant la date de clôture des débats fixée au 15 mars prochain. 

    Le délai est court, mais nous faisons appel à vous. D'avance, merci de nous communiquer vos remarques et vos idées. Nous les engloberons à la synthèse que nous comptons exposer à Aumetz. 

    Pour information, les quatre thématiques imposées par le pouvoir sont : 

    - la fiscalité et les dépenses publiques ;

    - la transition écologique ;

    - la démocratie et la citoyenneté ;

    - l'organisation de l'Etat et des services publics.

    Sachez que chez nous, les questions ne sont pas orientées, que les choix de réponse ne sont pas définis à l'avance et uniques, mais que les thématiques sont interdépendantes et les réponses multiples.

    Pour nous répondre, merci d'utiliser cette adresse : contact@forumcitoyenaudunois.fr

    Citoyennement vôtre,

    Le Comité.


    votre commentaire
  • Bonjour, 

    Les 25 et 26 janvier 2019, une centaine de comités Gilets jaunes se sont rassemblés près de Commercy pour une première "assemblée des assemblées".

    Nous tenons à vous communiquer l'appel issu des échanges de cette assemblée et nous vous demandons de le partager à votre tour : 


    votre commentaire
  • Bonsoir,

    Pour rappel, le Forum a organisé il y a deux semaines une soirée autour de ce compteur. 

    Les Linky seront déployés sur Audun à compter de 2019 et peut-être avez-vous déjà reçu un courrier de la part d'ENEDIS ou un appel téléphonique vous informant de ce changement.

    Si vous n'êtes pas d'accord avec cette intervention, voici deux façons de manifester votre opposition : mandater un huissier ou adresser des courriers à différents destinataires.

    L'opposition par voie d'huissier de justice :

    Il est possible de contacter un huissier proche du siège d'ENEDIS et lui demander de signifier à cette entreprise, responsable du déploiement des compteurs Linky en France, une "sommation de ne pas faire".

    Le coût de l'opération est de 90€. Il faudra simplement leur faire parvenir la copie recto-verso de votre carte d'identité et un chèque pour le règlement.

    Voici les coordonnées de l'huissier : GRIFFON-WARET Associés, tél. 01 42 42 66 35, adresse mail : griffonclotilde@huissier-colombes.com 

    N'oubliez pas de leur demander de vous faire parvenir en retour une copie de la signification pour que vous puissiez l'apposer sur votre compteur.

    L'opposition par voie de courrier : 

    Vous trouverez ci-après cinq courriers à compléter avec vos données personnelles, à dater et à signer. C'est opération est moins onéreuse que l'opposition par voie d'huissier.

    À qui adresser ces courriers ?

    Le premier courrier est à adresser à la mairie d'Audun-le-Tiche (courrier simple) et à apposer sur votre compteur.

    Le second est à adresser au Service Client d'ENEDIS pour la Lorraine (recommandé avec accusé de réception).

    Le troisième est à adresser au siège d'ENEDIS à Paris (recommandé avec accusé de réception).

    Le quatrième est à adresser à l'installateur mandaté par ENEDIS pour Audun-le-Tiche, Solutions 30 (recommandé avec accusé de réception).

    Le cinquième et dernier est à adresser à l'association PRIARTEM qui œuvre en faveur des personnes électrosensibles (courrier simple).

    N'hésitez pas à contacter notre association au besoin.

    Bon réveillon à tous, 

    Le Comité


    votre commentaire
  • Mairie d'Audun-le-Tiche, le 28 décembre 2018.

     

    Nous, membres et sympathisants du Forum citoyen audunois, nous réclamons l’instauration urgente d’une justice fiscale entre tous les Français, qu’ils résident en France ou à l’étranger. À ce titre, nous jugeons les mesures annoncées par le Président de la République lors de son allocution de décembre 2018 insatisfaisantes, car incomplètes à nos yeux.

     

    Nous demandons en premier lieu le rétablissement de l’impôt de solidarité sur la fortune dont la suppression nuit à la solidarité nationale et contribue pour une large part à la baisse dramatique des dons versés aux associations. Nous voulons que les revenus du capital ne soient pas moins imposés que ceux découlant du travail. Nous demandons une plus grande progressivité de l’impôt sur tous les types de revenus par l’introduction de tranches supplémentaires. Nous exigeons de nos pouvoirs publics qu’ils prélèvent à la source l’impôt dû au pays par toutes les sociétés œuvrant sur le territoire national, y compris par celles dont le capital est détenu pour partie par l’Etat. Nous demandons à l’Etat de procéder sans plus tarder à l’embauche de contrôleurs fiscaux en nombre suffisant afin de lutter de manière efficace contre toutes les fraudes fiscales.

     

    Pour nos concitoyens, nous voulons le rétablissement de la demi-part pour les veuves aux revenus les plus modestes. Nous voulons le remboursement immédiat des prélèvements supplémentaires effectués cette année au détriment des bénéficiaires des APL et des retraités. Nous voulons le relèvement de tous les seuils et indices de point (pauvreté, SMIC, retraites) et leur indexation sur l’inflation. Nous voulons qu’aucun minima ne soit versé en dessous du seuil de pauvreté. Nous voulons que le CICE soit attribué pour au moins 90% de son montant aux entreprises de moins de 1000 salariés et qu’il soit affecté à l’investissement, à la formation, à la hausse des rémunérations et à la création d’emploi dans les entreprises bénéficiaires. Les entreprises qui licencient ne doivent pas en bénéficier ou doivent le rembourser si elles en ont bénéficié. Plus généralement, nous voulons que les entreprises qui ferment des sites de production pour les installer ailleurs dans le monde remboursent toutes les aides publiques et les avantages fiscaux qu’elles ont perçus. Nous voulons que les chômeurs ou ceux qui créent ou reprennent des entreprises soient correctement accompagnés et mieux soutenus sur le plan financier.

     

    En ce qui concerne la taxation des carburants, nous voulons que ces taxes soient intégralement reversées à la transition écologique et à l’agriculture biologique. Nous demandons également que les projets économiques antagonistes avec les labels Ecocité et TEPCV ne voient pas le jour. En l’occurrence, nous voulons que le projet d’extraction de matériaux calcaires et d’enfouissement de déchets sur le ban de la commune d’Audun-le-Tiche soit remplacé par une centrale photovoltaïque. Nous voulons que tous les carburants soient imposés, y compris ceux utilisés par l’aviation et le transport maritime, et ce, dans les mêmes proportions.

     

    En ce qui concerne la vie dans les territoires péri-urbains et ruraux, nous souhaitons le maintien des services publics de proximité, le développement de systèmes de transport permettant de desservir un maximum de localités, la généralisation des expérimentations de lutte contre le chômage (territoire zéro chômeur) et la gratuité des formations et des frais associés.

     

    Enfin, les conditions du référendum d’initiative partagée telles qu’elles sont stipulées dans la Constitution sont trop draconiennes. Nous demandons donc à ce que ces conditions soient assouplies de manière à permettre l’expression démocratique de toute la communauté nationale.

    Signé par le représentant légal du Forum, son président, Frédéric POKRANDT-LESNIEWSKI.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires