• Pôle métropolitain Nord Lorrain : une alternative à la fusion des groupements de communes ?

    Les présidents des groupements de communes du Nord mosellan avaient soulevé un tollé pour avoir annoncé (non sans un certain aplomb) leur fusion.

    En contrepartie, la CCPHVA a voté la constitution d'une association des mêmes groupements : Moselle +, ainsi que son adhésion à Moselle Attractivité.

    Néanmoins, cette association ne réglera pas le problème de gouvernance qui va bien au delà du Nord du département de la Moselle. 

    En avril 2017, une mission gouvernementale  a publié un rapport dans lequel elle préconise la constitution d'un pôle métropolitain allant de Longuyon à Bouzonville. 

    Pour cette mission, il s'agit de pallier les problèmes de gouvernance de toute la zone au travers d'une nouvelle collectivité associant, non seulement les 9 groupements de communes frontaliers du Nord lorrain, mais également le Sud du Luxembourg et le Luxembourg belge.

    Nous formulons plusieurs remarques concernant ce rapport :

    - Nous ne statuons pas sur le bienfondé de ce pôle tant que nous ne connaissons pas le contenu de ses statuts ;

    - Un pôle métropolitain dans notre secteur sans dimension transfrontalière est une structure qui ne bénéficiera pas des fonds européens Interreg ;

    - Les compétences transférées devront être limitées strictement à cette dimension frontalière ;

    - L'OIN Alzette Belval ne devra pas être étendue au-delà du Pays-Haut, zone sinistrée ;

    - Les moyens de l'Etat seront maintenus sur le territoire de la CCPHVA de manière à ne pas obérer sa reconversion, et en particulier celle de Mcheville ;

    - Chaque EPCI disposera du même nombre de voix. 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :