• Mairie d'Audun-le-Tiche, le 28 décembre 2018.

     

    Nous, membres et sympathisants du Forum citoyen audunois, nous réclamons l’instauration urgente d’une justice fiscale entre tous les Français, qu’ils résident en France ou à l’étranger. À ce titre, nous jugeons les mesures annoncées par le Président de la République lors de son allocution de décembre 2018 insatisfaisantes, car incomplètes à nos yeux.

     

    Nous demandons en premier lieu le rétablissement de l’impôt de solidarité sur la fortune dont la suppression nuit à la solidarité nationale et contribue pour une large part à la baisse dramatique des dons versés aux associations. Nous voulons que les revenus du capital ne soient pas moins imposés que ceux découlant du travail. Nous demandons une plus grande progressivité de l’impôt sur tous les types de revenus par l’introduction de tranches supplémentaires. Nous exigeons de nos pouvoirs publics qu’ils prélèvent à la source l’impôt dû au pays par toutes les sociétés œuvrant sur le territoire national, y compris par celles dont le capital est détenu pour partie par l’Etat. Nous demandons à l’Etat de procéder sans plus tarder à l’embauche de contrôleurs fiscaux en nombre suffisant afin de lutter de manière efficace contre toutes les fraudes fiscales.

     

    Pour nos concitoyens, nous voulons le rétablissement de la demi-part pour les veuves aux revenus les plus modestes. Nous voulons le remboursement immédiat des prélèvements supplémentaires effectués cette année au détriment des bénéficiaires des APL et des retraités. Nous voulons le relèvement de tous les seuils et indices de point (pauvreté, SMIC, retraites) et leur indexation sur l’inflation. Nous voulons qu’aucun minima ne soit versé en dessous du seuil de pauvreté. Nous voulons que le CICE soit attribué pour au moins 90% de son montant aux entreprises de moins de 1000 salariés et qu’il soit affecté à l’investissement, à la formation, à la hausse des rémunérations et à la création d’emploi dans les entreprises bénéficiaires. Les entreprises qui licencient ne doivent pas en bénéficier ou doivent le rembourser si elles en ont bénéficié. Plus généralement, nous voulons que les entreprises qui ferment des sites de production pour les installer ailleurs dans le monde remboursent toutes les aides publiques et les avantages fiscaux qu’elles ont perçus. Nous voulons que les chômeurs ou ceux qui créent ou reprennent des entreprises soient correctement accompagnés et mieux soutenus sur le plan financier.

     

    En ce qui concerne la taxation des carburants, nous voulons que ces taxes soient intégralement reversées à la transition écologique et à l’agriculture biologique. Nous demandons également que les projets économiques antagonistes avec les labels Ecocité et TEPCV ne voient pas le jour. En l’occurrence, nous voulons que le projet d’extraction de matériaux calcaires et d’enfouissement de déchets sur le ban de la commune d’Audun-le-Tiche soit remplacé par une centrale photovoltaïque. Nous voulons que tous les carburants soient imposés, y compris ceux utilisés par l’aviation et le transport maritime, et ce, dans les mêmes proportions.

     

    En ce qui concerne la vie dans les territoires péri-urbains et ruraux, nous souhaitons le maintien des services publics de proximité, le développement de systèmes de transport permettant de desservir un maximum de localités, la généralisation des expérimentations de lutte contre le chômage (territoire zéro chômeur) et la gratuité des formations et des frais associés.

     

    Enfin, les conditions du référendum d’initiative partagée telles qu’elles sont stipulées dans la Constitution sont trop draconiennes. Nous demandons donc à ce que ces conditions soient assouplies de manière à permettre l’expression démocratique de toute la communauté nationale.

    Signé par le représentant légal du Forum, son président, Frédéric POKRANDT-LESNIEWSKI.


    votre commentaire
  • Bonsoir à vous tous, 

    Depuis trois semaines, des milliers de citoyens ont revêtu leur gilet jaune à travers tout le pays pour manifester leur mécontentement sur la voie publique.

    Nous avons pris la peine d'échanger avec eux et nous avons aujourd'hui suffisamment de recul pour émettre une position.

    De manière officielle, nous tenons à dire que nous soutenons les gilets jaunes et nous déplorons leur abandon au sein de notre République.

    Plus que jamais, nous sommes convaincus que les principes démocratiques par la voie de consultations doivent être rapidement instaurés.

    Notre pays traverse actuellement une profonde crise démocratique qui amplifie les répercutions négatives sur les plus modestes d'entre nous.

    Nous appelons donc au dialogue et nous souhaitons :

    - que des mesures fiscales justes pour tous soient discutées afin de renforcer la solidarité nationale ; et 

    - que l'administration fiscale dispose des moyens légaux et humains nécessaires afin de lutter efficacement contre la fraude et l'évitement fiscaux.

    Tous nos vœux de succès aux gilets jaunes pour leur lutte en faveur d'une vie décente. Vous vous battez pour ceux qui ne le peuvent pas. Merci à vous. 

    Le comité.

     


    votre commentaire
  • Bonjour, 

     

    Dans le cadre de la Fête du Travail, le Forum citoyen audunois vous invite à un moment de recueillement devant le Monuments aux Morts en face de la mairie d'Audun-le-Tiche lundi 1er mai 2018 à 11h.

    Le cortège se rendra ensuite au Monument du Mineur..

     

    Dans l'attente de vous voir nombreux,

     

    Le Comité.

    Fête du 1er mai 2018

     


    votre commentaire
  • Compte-rendu de l'assemblée générale extraordinaire du Forum du 3 février 2018.

    Les membres du Forum se sont réunis ce jour et ont adopté les points suivants : 

    - Composition du comité : suite aux démissions du président et d'un assesseur, Mmes San Filippo et Teston entrent au comité.

    Le nouveau président de l'association est l'un des deux vice-présidents, M. Frédéric Pokrandt. Le siège de l'association est fixé à son domicile.

    - Carrière : l'assemblée a donné mandat au comité pour aller en justice contre ce projet et entériné la modification de l'objet de l'association en conséquence.

    Elle a également validé la nouvelle affectation du compte-dépôt de l'association qui sera désormais destiné à collecter les dons pour le collectif anti-carrière.

    Toutes les résolutions ont été votées à l'unanimité.


    votre commentaire
  • Bonjour,

    Il nous paraît essentiel de réagir à l'entretien concédé par le président de la CCPHVA au Républicain lorrain (repris ici pour plus de compréhension).

    La concertation est, une fois encore, portée aux nues par le président Parthenay, mais attention à ne pas vider ce mot de tout sens sur le plan local. 

    En effet, peut-on réellement parler de "concertation" quand nous avons à maintes reprises signalé qu'elle n'était toujours pas au niveau requis par nos concitoyens ?

    Pour que cette concertation soit réellement effective, il convient de mettre en place la commission de concertation prévue dans la loi NOTRe. Pourquoi donc attendre 2020 ?

    Dans l'immédiat, cette concertation tant prônée par le Président Parthenay sera grandement améliorée quand la CCPHVA : 

    - agira en justice contre ce stupide projet de carrière entre Audun et Hirps, car il contrevient à tous ses beaux labels et à son projet politique inscrit dans le Plan Aménagement Développement Durable (PADD) de son futur PLUi-H ;

    - comprendra que le développement durable suppose de NE PAS déclasser des parcelles forestières au Katzenberg et de NE PAS placer des zones maraîchères, naturelles ou agricoles en zone à urbaniser, alors qu'il existe des hectares de friches disponibles à la construction pour loger un grand nombre de nouveaux résidents ;

    - permettra à n'importe quel autre élu audunois qui le souhaite de représenter notre commune si la majorité audunoise n'assume plus ses responsabilités en son sein. 

    - comprendra qu'on ne peut faire avancer le transfrontalier, un axe de travail essentiel pour notre territoire, si le vice-président en charge (le chef de la majorité audunoise) se contente pour toute implication de réunir sa commission une seule fois depuis le début du mandat. Ce n'est pas sérieux !

    Il y a encore un très long chemin à parcourir pour la CCPHVA si elle souhaite être visible et lisible par sa population. Nous attendons de sa part et de ses élus un minimum d'écoute, la prise en compte des retours de la part de la population et surtout des actes en cohérence avec le glossaire qu'elle emploie. 

    Merci d'accéder à nos voeux et bonne glissade vers la nouvelle année !

    Le Comité.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique