• Bonjour, 

    Voici la réponse du préfet de Moselle à notre courrier du 29 juin au sujet des bidonvilles sur la parcelle Terres Rouges appartenant à Arcelor Mittal sur le ban de la commune d'Audun-le-Tiche.

    Ce qu'il convient de retenir de ce long courrier, c'est que les baraquements seront rasés et que tout élevage d'animaux sera interdit sur cette parcelle qui retournera à sa vocation potagère première.

    Bravo à toutes les personnes qui ont œuvré pour ce succès !

    Bonne journée à tous, 

    Frédéric Pokrandt-Lesniewski,

    Président du Forum.

    Bidonvilles Terres Rouges - Le préfet répond au ForumBidonvilles Terres Rouges - Le préfet répond au Forum


    votre commentaire
  • Bonjour, 

    Le comité de pilotage du collectif contre le projet de carrière-poubelle d'Audun-le-Tiche (qui semble être entré dans sa phase active ce matin) tient à ce que vous partagiez sa lettre ouverte au ministre de la transition écologique et solidaire François De Rugy. La lettre a bien entendu été envoyée au ministère en question, mais la population, elle, doit savoir.

    Ensemble, restons mobilisés pour un projet alternatif, celui d'une centrale photovoltaïque, la seule en mesure de répondre aux défis et aux enjeux de notre temps, et ce conformément à tous les textes en vigueur.

    D'avance, merci pour votre aide et votre soutien à cette initiative.

    Le comité du Forum,

    Association partenaire du collectif et intervenant volontaire auprès des requérants contre le projet du carrier.

    Carrière d'Audun-le-Tiche - Lettre ouverte au ministre De Rugy


    votre commentaire
  • Bonjour,

    Voici le courrier que nous allons adresser à Monsieur le Préfet de Moselle suite aux cas de maltraitance constatés dans les taudis de Terres Rouges à Audun-le-Tiche.

    En espérant que cela puisse faire avancer les choses dans la bonne voie. 

    Encore bravo aux associations et aux bénévoles de la protection animale qui ont pu sauver de nombreux animaux en détresse sur place.

    Bonne lecture et bon dimanche,

    Frédéric POKRANDT-LESNIEWSKI, président du Forum,

    Pour le compte du Comité et des Membres du Forum

    Maltraitance animale aux Terres Rouges - Notre courrier au préfet

     


    votre commentaire
  • Tous au conseil lundi !

    Complément des élus d'opposition d'Audun-le-Tiche : 

    Nous revenons sur la problématique du déploiement du Très Haut Débit car l’enjeu est de taille.

     

    Si nous devions passer à côté de cette opportunité, nous serions dans l’impossibilité de modifier le calendrier. Le déploiement aurait lieu au mieux en 2022, pour un coût nettement supérieur : 1200 euros la prise au lieu de 400 (selon les estimations basses). Cette somme astronomique serait bien au-dessus des moyens de la CCPHVA et hors de portée de notre budget communal.

     

    Toutefois, nous avons eu des échos selon lesquels le Maire voudrait déployer la fibre avec Portes de France en 2022 pour un montant de 700 euros par prise. Cet argument ne tient pas à plusieurs titres. Faut-il commencer par rappeler que le Préfet de Moselle n’a pas donné suite à la demande de retrait de notre commune de la CCPHVA car celui-ci entraînerait une discontinuité territoriale, et que pour l’heure, il n’est pas question d’un rattachement à la communauté d’agglomération Portes de France-Thionville (PDF). Envisageons malgré tout que ce rattachement s’opère (et notons au passage que notre commune devrait à ce titre céder la compétence « Eau et assainissement » déjà exercée par PDF, alors pourquoi ne veut-elle pas la céder à la CCPHVA ???), il faudrait déjà que notre commune soit classée en zone AMII comme Thionville où le déploiement par Orange est loin d’être terminé. D’autre part, il faudrait que Moselle Fibre redélègue la compétence. La fusion ne se pouvant se faire qu’en 2022 au mieux si le Préfet y oblige, ce qui est loin d’être fait, on serait en 2025. Comment est-il possible d’envisager un tel scénario ? Maintenant, Thionville étant en zone AMII, Portes de France n’a pas la compétence Très Haut Débit et c’est Orange qui déploie sur l’ensemble des 13 communes de l’intercommunalité.

     

    Explication : Une zone AMII est une partie du territoire dans laquelle un ou plusieurs opérateurs privés ont manifesté leur intérêt pour déployer un réseau en fibre optique FTTH. En conséquence, les collectivités n’ont pas à subventionner le déploiement dans le très haut débit. En zone AMII, le financement est fait par Orange à 100%.

     

    Par conséquent, dans une zone AMII (définie en collaboration entre l’Etat et les opérateurs en 2010-2011) fusionnée avec une zone qui a délégué sa compétence à la Région, chacun se débrouille dans son coin. Et Audun ne sera jamais en zone AMII !

     

    ON VEUT DONC NOUS FAIRE PRENDRE DES VESSIES POUR DES LANTERNES !!!!

     

    Conclusion : nous ne sommes pas prêts de voir le Très Haut Débit sur notre commune.

     

    VENEZ NOMBREUX AU CONSEIL MUNICIPAL DU 17 JUIN 2019 à 19H00. Ne laissons pas l’équipe en place hypothéquer notre avenir !

     


    votre commentaire
  • À tous les citoyens d'Audun-le-Tiche,

    Nous risquons de ne pas voir la fibre arriver dans notre ville en raison du conflit stérile qui oppose les élus de la majorité audunoise à la Communauté de communes du Pays-Haut Val d'Alzette.

    Il est inconcevable que notre ville ne soit pas dotée de cet investissement indispensable à notre cadre de vie et à notre développement alors que les autres communes, elles, le seront bientôt.

    Nous refusons d'être lésés alors que des solutions existent ! Il n'est pas encore trop tard pour peu qu'enfin seul l'intérêt général prime et soit défendu !

    Mobilisez-vous, écrivez à la mairie pour faire connaître votre position.

    Vous trouverez ci-dessous les éléments factuels de ce dossier : 

      

    La fibre à Audun c’est pour demain, si nous le voulons !

     

    Le Conseil Départemental de la Moselle a décidé d’investir pour apporter le Très Haut Débit en fibre optique jusqu’à l’abonné. La presse s’est fait l’écho de l’inauguration du déploiement en présence de M. Weiten, Président du conseil départemental. Vous avez également reçu dans votre boîte aux lettres un prospectus explicatif sur cette infrastructure, qui rappelons-le, est publique (syndicat mixte d’aménagement numérique de la Moselle). Nous tenons également à souligner que l’adhésion à Moselle Fibre a été votée à l’unanimité en conseil communautaire.

     

    Toutefois, vous avez sans doute lu dans la presse locale dans un article paru le 7 juin dernier  que « La fibre à Audun, ce n’est pas pour demain » (Russange est également concernée). Pourquoi ?

     

    Notre commune est liée par un partenariat avec SFR, propriétaire des réseaux. Si nous voulons déployer le réseau Très Haut Débit avec Moselle Fibre, nous devons donc revoir notre partenariat avec SFR. Nous avons soulevé la question en conseil municipal sans pour autant obtenir d’éléments probants de la part de l’édile. On nous avait promis une rencontre avec SFR qui n’a jamais eu lieu.

     

    Du côté de la CCPHVA, nous apprenons qu’à l’origine, le déploiement sur notre commune n’était pas intégré dans la convention liant la CCPHVA et Moselle Fibre, car Audun ne l’avait jamais demandé, arguant que ce serait SFR qui déploierait. Cependant, SFR  a fait savoir dans un courrier adressé au Président Weiten qu’elle n’avait pas l’intention de déployer en parallèle un réseau de fibre optique jusqu’à l’abonné sur fonds propres et que par conséquent, elle ne s’opposait pas à un déploiement de Moselle Fibre sur notre commune. Il est désormais officiel qu’au moment de la commercialisation de la fibre fin 2020, SFR fera partie avec Bouygues des opérateurs du réseau au même titre qu’Orange.

     

    MAIS, car il y a un mais, cela ne peut se faire que sous condition d’un avenant à la convention initiale liant le syndicat à la CCPHVA.

     

    Concrètement, pour la CCPHVA, ceci représente un coût estimatif de 2M à 2,5M d’euros qui n’avait pas à être anticipé au budget ni dans les prévisions à moyen et long terme.  En effet, il faudrait installer plus de 5000 prises pour Audun et Russange à 400 EUR pièce selon les dernières estimations. Cette somme est hors de portée des finances de la CCPHVA en l’état, mais supportable si elle prend la compétence « Eau et assainissement » (que notre commune a refusé de céder) et obtiendrait ainsi une bonification de subvention (120-140K euros) qui permettrait de couvrir l’emprunt.

     

    La validation de l’avenant par la CCPHVA doit intervenir rapidement pour rester dans le planning du marché de déploiement, mais il faut pour cela trouver des sources de financement.

     

    La CCPHVA a donc proposé aux communes d’Audun-le-Tiche et de Russange de retirer leurs délibérations lui refusant le transfert de compétence et valider ainsi un transfert automatique de la compétence au 1er  janvier 2020. Et cette prise de compétence doit être effective le 30 juin au plus tard. Elle sera automatique si Audun retire sa délibération négative, le conseil communautaire ayant déjà décidé du transfert à la majorité. Audun représente une minorité dite de blocage.

     

    Ce qui nous place au cœur du conflit qui oppose notre commune à la CCPHVA : la question du coût des travaux et les modes de transfert de compétence.

     

    LE TEMPS PRESSE !

     

    Un prochain conseil municipal est prévu à Audun le 17 juin et ce point ne figure pas à l’ordre du jour, ce qui signifie que les élus majoritaires s’assoient sur l’offre de la CCPHVA.

     

    Quel avenir à Audun concernant le Très Haut Débit ?

     

    Encore une fois, il s’agit d’une question politique.

     

    Soit nous restons à quai et regardons le train de la transition numérique passer, soit nous montons à bord.

     

    Quelles seront les conséquences si Audun ne revient pas sur sa délibération négative concernant le transfert de la compétence « Eau et assainissement »  avant le 30 juin ?

     

    Il vous faudra très certainement payer très cher pour accéder au Très Haut Débit, car qui financera l’installation ? Nous savons que les réseaux en cuivre sont saturés par le volume des données, or un réseau très haut débit en fibre permet d’envoyer et de recevoir un nombre de données illimité dans un laps de temps très court (documents, photos, vidéos, musique…). Il s’agit d’une opportunité à ne pas manquer, car dans le déploiement, Moselle fibre inclut l’installation d’une fibre dédiée dans tous les bâtiments publics, propriétés des mairies et des communautés de communes dès lors qu’ils reçoivent du public ou des personnels (mairies, écoles, EHPAD, bibliothèques, MJC, médiathèques …). De plus, Moselle Fibre travaille à la mutualisation de nombreux usages et étudie des pistes diverses et variées (vidéo sécurité, espace numérique de travail dans les écoles, télémédecine…).

     

    Enfin, la connexion au Smart City sera plus compliquée à mettre en œuvre et notre attractivité sera considérablement réduite.

     

    Comment peut-on sérieusement, sous des prétextes plus que discutables, se passer de cette évolution majeure sur notre territoire ?

     

     

     

    Notre position est claire, nous souhaitons être dans le train ! Si c’est aussi votre opinion, n’hésitez pas à l’exprimer au secrétariat général de la maire d’Audun-le-Tiche (secretariat-general@audun-le-tiche.fr)

     

     

     

    Les élus d’opposition d’Audun-le-Tiche

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique